Revue de presse

Lauréat du Prix littéraire jeunesse

Prix littéraire jeunesse du Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean 2018.

Le choix de l’acheteur (Costco)

« Le livre dégage une atmosphère de Thrône de fer jeunesse ». Yannick Savoie

Journal de Montréal

« Du grand art de la discussion. » Jacques Lanctôt.

L’Actualité

16 juillet 2014. « 10 désopilantes discussions mettant en vedette un Socrate réinventé… »

Le Devoir

« L’histoire est pleine de rebondissements, la psychologie des personnages est fouillée et l’auteur a un sens inouï de la formule. » Suzanne Giguère, 2014.

Entre les lignes

« L’écriture alerte, rythmée et moderne ainsi que les péripéties hautes en couleurs vécues par des personnages complexes et séduisants, tout contribue à faire de Nevada est mort, une véritable réussite. » Louis Émond, été 2010.

Le Courrier

« Un roman d’aventure moderne et très drôle. » Roxane Tremblay, 26 avril 2011

Le Canada français

« Nous vous présentons le parcours d’un écrivain… » Marie-Pier Gagnon, 22 avril 2010

Le Devoir

« …leur très belle lecture de Camus fournit en effet les outils pour mener à bien cette réflexion. » Louis Cornellier, 29 octobre 2006.

Le Quotidien

« L’écriture est sobre, facile à lire, percutante à souhait… » Léo-Gilles Savard, 29 juin 2002.

Le Progrès-Dimanche

« Le sujet et le style de L’Euthasiste ambulant sont remarquables. » Marjolaine Vézina, 19 mai 2002

Lettres québécoises

« Cette première publication d’Yves Trottier oblige le lecteur à réfléchir sur les droits humains. » Automne 2002.

Planète Québec

« Yves Trottier revient en force avec un deuxième roman mordant. » Louise Turgeon, mai 2003.

Le Quotidien

« Reflet audacieux de la société. » Isabelle Labrie, 6 avril 2003

Le Quotidien

« Drôle, divertissant et rafraîchissant… » Patricia Rainville, 2010.

L’Express

« Le jeune romancier invente un monde où l’euthanasie est légale. » Paul-François Sylvestre, Semaine du 30 avril au 6 mai 2002.

Livres plus

« Le sujet traité dans ce roman est grave; le défi était donc risqué pour Yves Trottier. Il l’a relevé avec aisance. » Alexandra S. Holstein, 2002

Le Quotidien

Isabelle Labrie, 22 septembre 2002.

Le peuple

« Le public s’amuse. » 19 août 2006.

Journal de Lévis

« Un savoureux mélange d’humour absurde. » 9 août 2006

En commun

« Étonnamment, c’est à l’école militaire qu’il découvre sa passion pour les lettres et la philosophie. » 11 juin 2014.

Contacter l'auteur

yves@yvestrottier.com

Facebook

Page Facebook

Instagram

Page Instagram